• Home
  • Chimie
  • Astronomie
  • Énergie
  • La nature
  • Biologie
  • Physique
  • Électronique
  •  science >> Science >  >> Astronomie
    Comment fonctionne la zone 51
    La zone 51 est entourée de panneaux d'avertissement comme celui-ci. iStockphoto/Thinkstock

    Depuis des décennies, une installation militaire américaine située à environ 100 miles (161 kilomètres) au nord de Las Vegas avait été l'un des secrets les moins bien gardés de la planète. Zone 51, comme il est communément connu des théoriciens du complot OVNI et des passionnés d'aviation qui reconstituent les détails des prototypes d'avions espions militaires classifiés, est un endroit dont le gouvernement américain a longtemps refusé même de reconnaître l'existence.

    Mais en août 2013, le linceul de la zone 51 enfin levé, au moins un peu. Jeffrey T. Richelson, chercheur au Washington, Archives de sécurité nationale basées à Washington, un groupe de réflexion à but non lucratif, a obtenu des documents déclassifiés sur le développement et l'utilisation des avions de surveillance U-2 et OXCART dans les années 1950 et 1960. Les documents faisaient des références répétées à la zone 51 et détaillaient comment elle avait été sélectionnée comme zone de test par la CIA, l'US Air Force et l'entrepreneur de défense Lockheed en raison de son éloignement. Ils ont même inclus une carte qui a confirmé son emplacement exact [source :National Security Archive].

    Mais cette divulgation tardive n'a pas fait grand-chose pour étouffer les rumeurs qui circulent depuis longtemps autour de la zone 51. Dans le monde trouble des babillards Internet, des émissions de radio AM en fin de soirée et des fantasmes de science-fiction télévisés et cinématographiques, on a longtemps supposé que c'était l'endroit où les chercheurs du gouvernement procédaient à l'ingénierie inverse des vaisseaux spatiaux extraterrestres capturés, essayé de cloner des extraterrestres, et a filmé le faux alunissage en 1969 [source :Day]. Le gouvernement, comme on peut s'y attendre, n'a rien confirmé de tout cela.

    "La zone 51 est une énigme, " l'auteur Annie Jacobsen a écrit dans un livre de 2011 sur l'installation secrète. " Très peu de gens comprennent ce qui se passe là-bas, et des millions veulent savoir."

    Dans cet article, nous allons voir ce que l'on sait de la zone 51, ainsi que ce qui est suspecté, et essayer de rassembler autant que nous le pouvons. Rappelles toi, comme ils avaient l'habitude de dire dans l'émission télévisée classique "The X-Files, " la vérité est là-bas.

    Contenu
    1. Où est la zone 51 ?
    2. Zone 51 Sécurité et secret
    3. Se rendre à la zone 51
    4. Avion de la zone 51
    5. Projets de la zone 51
    6. Zone 51 et extraterrestres
    7. Ingénierie inverse dans la zone 51
    8. L'intrigue s'épaissit dans la zone 51
    9. Voir des ovnis dans la zone 51
    10. Controverse dans la zone 51
    11. Nettoyage de la zone 51
    12. Vivre dans l'ombre de la zone 51
    13. Une brève histoire de la zone 51
    14. Une chronologie des événements dans la zone 51

    Où est la zone 51 ?

    Une vue satellite de la zone 51 ©2007 Service de cartographie Google Earth™/DigitalGlobe

    Les coordonnées de la zone 51 sont de 37 degrés 14 minutes de latitude nord, 115 degrés 48 minutes de longitude ouest. Vous pouvez en avoir une vue magnifique à l'aide de Google Earth. Tapez simplement "Zone 51" dans le champ "Fly To" et la carte fait le reste.

    Depuis des décennies, la base est restée cachée à presque tout le monde. Les images satellites de la zone étaient régulièrement supprimées des bases de données gouvernementales. En 1973, Les astronautes de Skylab ont photographié l'aérodrome par inadvertance. Cependant, selon des documents déclassifiés, la CIA a réussi à censurer l'image et à l'empêcher d'être vue par le public [source :Day].

    Mais en 2000, des photographies prises par une sonde orbitale soviétique ont été obtenues et publiées par la Fédération des scientifiques américains (FAS). La collection de photos sur le site Web de FAS montre la croissance de l'installation à partir de la fin des années 1960, dont la construction de nouveaux bâtiments et d'une nouvelle piste [source :Federation of American Scientists]. Depuis lors - et surtout depuis l'avènement de Google Earth - le chat proverbial est à peu près sorti du sac.

    Un lit de lac asséché appelé Groom Lake borde la base. À l'ouest se trouve le Nevada Test Site (NTS). La ville la plus proche est Rachel, Nev., qui est à 25 miles (40 kilomètres) au nord de la base. La base elle-même n'occupe qu'une fraction des plus de 90, 000 acres (36, 000 hectares) il est assis. Il se compose d'un hangar, une cabane de garde, quelques antennes radar, certains logements, une salle à manger, des bureaux, pistes et abris. Les abris sont des bâtiments "scoot and hide", conçu pour que les aéronefs puissent se déplacer rapidement à l'abri lorsque les satellites passent au-dessus de leur tête. Certains prétendent que ce que vous pouvez voir à la surface n'est qu'une infime partie de l'installation réelle. Ils croient que les bâtiments de surface reposent sur une base souterraine labyrinthique.

    D'autres prétendent que l'installation souterraine a jusqu'à 40 niveaux et qu'elle est reliée par des chemins de fer souterrains à d'autres sites de Los Alamos, Sables blancs et Los Angeles. Les sceptiques s'empressent de souligner qu'un projet de construction aussi massif nécessiterait une énorme main-d'œuvre; l'enlèvement de tonnes de terre qui devraient aller quelque part et il y aurait un besoin énorme de béton et d'autres matériaux de construction. Si probable, Ce que vous voyez est ce que vous obtenez.

    Mais personne dans le public ne sait vraiment avec certitude, parce que le gouvernement fait de grands efforts pour dissimuler ce qu'il fait dans la zone 51.

    Zone 51 Sécurité et secret

    Une carte de l'installation de la zone 51 Photo avec l'aimable autorisation de Glenn Campbell

    Dire que l'accès à la base est limité est un euphémisme. La base et ses activités sont hautement classées. L'emplacement éloigné permet de garder les activités au sens figuré sous le radar, tout comme la proximité du site de sécurité nationale du Nevada, anciennement le Nevada Test Site (NTS), où les dispositifs nucléaires sont testés. Pour y accéder, vous avez besoin d'une habilitation de sécurité ainsi que d'une invitation des plus hauts niveaux de la communauté militaire ou du renseignement [source :Jacobsen].

    Le gouvernement s'est donné beaucoup de mal pour empêcher quiconque de voir ce qui se passe à l'intérieur de la zone 51. Pendant des années, les cartographes ont laissé de côté l'installation, et alors qu'il tombait à l'intérieur des frontières de la Nellis Air Force Range, la route menant à l'installation n'a jamais été montrée. Même aujourd'hui, La zone 51 est entourée de milliers d'hectares de paysage désertique vide, et l'Air Force a retiré des terres à l'usage public pour aider à garder la base à l'abri des regards indiscrets. Pendant de nombreuses années, les observateurs pourraient marcher jusqu'à des points de vue élevés comme White Sides Peak ou Freedom Ridge, mais ces zones ont également été saisies. Aujourd'hui, voir quoi que ce soit, vous devez faire la randonnée ardue jusqu'au pic Tikaboo, 26 miles (42 kilomètres) de l'installation. De là, vous pouvez avoir un bref aperçu des feux de piste qui s'allument et d'un avion expérimental qui décolle, avant que les lumières ne s'éteignent à nouveau et ne plongent la zone 51 dans l'obscurité [source :Jacobsen].

    Tous ceux qui travaillent dans la zone 51, qu'ils soient militaires ou civils, doit signer un serment acceptant de tout garder secret. Les bâtiments du site manquent de fenêtres, empêcher les gens de voir quoi que ce soit qui ne soit pas lié à leurs propres fonctions à la base. Par certains rapports, différentes équipes travailleraient sur des projets similaires en même temps, mais leurs superviseurs garderaient chaque équipe ignorante du projet de l'autre équipe. Lors de l'essai d'un avion secret, les responsables ont ordonné à tous les employés non impliqués de rester à l'intérieur jusqu'à la fin du vol d'essai et le retour de l'avion à son hangar.

    Se rendre à la zone 51

    Les infâmes "cammo dudes" Photo gracieuseté de Glenn Campbell

    La plupart des navetteurs vers la zone 51 voyagent sur des Boeing 737 ou 727 banalisés. Les avions partent d'un terminal à l'aéroport international McCarran de Las Vegas. L'entrepreneur de défense EG&G est propriétaire du terminal. Chaque avion utilise le mot « Janet » suivi de trois chiffres comme indicatif d'appel pour la tour de contrôle de l'aéroport.

    L'espace aérien au-dessus de la zone 51 est connu sous le nom de R-4808N et est limité à tous les vols commerciaux et militaires ne provenant pas de la base elle-même (à l'exception des navetteurs Janet, bien sûr). On pense que la zone 51 fait partie de la base aérienne d'Edwards en Californie ou de la chaîne de l'armée de l'air Nellis au Nevada, même s'il est interdit aux pilotes de ces bases de voler dans l'espace aérien de la zone 51. En réalité, les pilotes qui volent dans l'une des zones tampon entourant le R-4808N seraient punis par leurs commandants, même si c'est assez clément. Chaque fois qu'un pilote survole une zone tampon, l'exercice d'entraînement se termine immédiatement et le pilote reçoit l'ordre de retourner à la base. Voler sciemment dans R-4808N est une infraction beaucoup plus grave, et les pilotes peuvent faire face à une cour martiale, décharge déshonorante et temps en prison en conséquence.

    L'armée classe la zone 51 comme zone d'opération militaire (MOA). Les frontières de la zone 51 ne sont pas clôturées, mais sont marqués de poteaux orange et de panneaux d'avertissement. Les panneaux vous indiquent que la photographie n'est pas autorisée et que l'intrusion sur la propriété entraînera une amende. Les panneaux avertissent également que la sécurité est autorisée à recourir à la force meurtrière contre les personnes qui insistent pour s'introduire. Des rumeurs circulent parmi les théoriciens du complot sur le nombre de malheureux chercheurs de vérité qui sont morts à la suite de piétinements autour des terrains de la zone 51, bien que la plupart croient que les intrus sont traités d'une manière beaucoup moins violente.

    Des paires d'hommes qui ne semblent pas faire partie de l'armée patrouillent dans le périmètre. Ces gardes sont probablement des civils embauchés par des entreprises comme Wackenhut ou EG&G. Les observateurs les appellent "les mecs cammo, " parce qu'ils portent souvent un camouflage du désert. Les mecs cammo se déplacent généralement dans des véhicules à quatre roues motrices, garder un œil sur quiconque près des frontières de la zone 51. Soi-disant, leurs instructions sont d'éviter tout contact avec des intrus, si possible, et agir simplement en tant qu'observateur et dissuasif. Si quelqu'un semble suspect, les mecs cammo appelleront le shérif local pour s'occuper de lui. De temps à autre, ils ont affronté des intrus, aurait saisi tout film ou autre appareil d'enregistrement et intimidé les intrus. Parfois, les hélicoptères fournissent un soutien supplémentaire. Il y a des rumeurs selon lesquelles les pilotes d'hélicoptères utilisent parfois des tactiques illégales comme planer très bas au-dessus des intrus pour les harceler.

    D'autres mesures de sécurité incluent des capteurs plantés autour du périmètre de la base. Ces capteurs détectent les mouvements, et certains croient qu'ils peuvent même discerner la différence entre un animal et un être humain. Étant donné que la zone 51 est effectivement une réserve faunique, il était important de créer des dispositifs d'avertissement qui ne pourraient pas être facilement déclenchés par un animal qui passait. Une théorie soutenue par les observateurs est que les capteurs peuvent détecter l'odeur de la créature qui passe (les capteurs détectent une signature d'ammoniac). Bien que cela reste à prouver, il est certain qu'il y a des capteurs enterrés tout autour de la zone 51. Un habitant de Rachel nommé Chuck Clark a découvert plusieurs des capteurs, et à un moment donné, le FBI l'a accusé d'interférer avec les dispositifs de signalisation et lui a ordonné soit de rendre un capteur manquant, soit de payer une amende. Clark a nié en avoir pris un mais a accepté d'arrêter ses enquêtes [source :Braverman].

    Dans la section suivante, nous verrons pourquoi toutes les mesures de confidentialité et de sécurité sont nécessaires lors de l'examen de certains des avions testés dans la zone 51.

    Avion de la zone 51

    Le projet U-2 Spy Plane est la raison pour laquelle la zone 51 a été initialement créée dans les années 1950.

    Selon l'armée de l'air, l'objectif de l'installation est le suivant :« le test des technologies et des systèmes d'entraînement pour les opérations essentielles à l'efficacité des forces militaires américaines et à la sécurité des États-Unis ». Pendant des années, les recherches secrètes et les efforts de test qui y ont été menés ont été tenus hors de vue. La déclassification en 2013 de documents sur le programme U-2 des années 1950 et 1960 a été la première fissure dans le rideau officiel du secret.

    Mais malgré les efforts du gouvernement, il a été difficile de garder les activités de la zone 51 complètement secrètes. Voici quelques-uns des projets connus de la zone 51 :

    • L'avion espion U-2 : Lockheed a travaillé avec la CIA pour développer un avion qui pourrait voler à haute altitude et espionner d'autres nations. Le U-2 pouvait voler à des altitudes de 70, 000 pieds (21, 000 mètres) et a été efficace dans les missions de reconnaissance pendant plusieurs années. Cependant, la CIA et Lockheed ont réalisé qu'ils auraient bientôt besoin d'avions plus avancés parce que la technologie des missiles de l'Union soviétique rattrapait rapidement son retard.
    • En 1960, l'URSS a abattu un U-2, confirmant cette préoccupation. Les ingénieurs ont conçu un avion - appelé le Suntan - pour succéder au U-2. Il pouvait voler à des vitesses allant jusqu'à Mach 2,5 (presque 2, 000 milles ou 3, 200 kilomètres par heure). Le bronzage utilisait de l'hydrogène liquide comme carburant, qui fut sa chute ultime. Les ingénieurs ont décidé qu'il serait trop coûteux de créer une infrastructure de carburant pour soutenir les vols du Suntan, et le gouvernement a annulé le projet.
    • Le A-12 OXCART : Au début des années 1960, ce prototype d'avion de surveillance comportait un large fuselage en forme de disque en titane brillant. Un article du Los Angeles Times de 2009 a émis l'hypothèse que l'apparence de l'avion et des vitesses proches de Mach 3 (2, 300 milles ou 3, 700 kilomètres par heure) a conduit les pilotes commerciaux qui l'ont rencontré à supposer qu'il s'agissait d'un vaisseau spatial extraterrestre.
    Le Merle SR-71 Photo reproduite avec l'aimable autorisation de l'US Air Force
    • Le Blackbird SR-71 : Cet avion est issu de l'A-12, et est devenu le successeur réel du U-2. Ces avions pouvaient voler à des vitesses allant jusqu'à Mach 3 et à des altitudes de 90, 000 pieds (27, 400 mètres).
    Bleu tacite, alias "Shamu" Photo avec l'aimable autorisation de l'U.S. Air Force
    • Tacite Blue et Have Blue : Ces deux avions ont été les premières tentatives réussies de création d'avions furtifs. Tacite Blue avait un étrange, forme de baleine, inspirant les spectateurs à l'appeler "Shamu". Il a été conçu pour voler à basse altitude au-dessus des opérations de combat en tant que véhicule de reconnaissance. Have Blue était un prototype du chasseur furtif F117-A. Have Blue est arrivé pour la première fois dans la zone 51 en 1977. Le chasseur furtif est resté un secret jusqu'à ce que l'Air Force le dévoile officiellement au public en 1990.
    • L'oiseau de proie :Une monoplace, aile de mouette, avion expérimental avec une forme anti-radar développé de 1992 à 1999, l'oiseau de proie a été le pionnier de l'utilisation de processus de conception et d'assemblage de réalité virtuelle en 3D, et utilisé un grand, structure composite monobloc. Un seul des avions a été construit. En 2002, Boeing, le constructeur de l'oiseau de proie, révélé son existence, car la plupart de ses innovations étaient déjà devenues des standards de l'industrie de la défense [source :Cole].

    Projets de la zone 51

    Le MiG-21 est l'un des nombreux avions soviétiques prétendument testés dans la zone 51. Autorisation accordée par la licence de documentation libre GNU

    Il y en a d'autres, des rumeurs plus obscures sur des avions secrets qui peuvent ou non avoir été testés dans la zone 51.

    • TR-3A Black Manta : Il s'agit d'un projet dont les amateurs d'avions secrets parlent depuis des décennies, bien que personne ne semble vraiment savoir ce que c'est, ou même si elle existe réellement. En 1993, un éditeur de newsletter nommé Steve Douglass a publié une prétendue image du mystérieux avion spéculatif, capturé et amélioré à partir d'une vidéo qu'il a tournée près de White Sands, N.M. [source :Patton]. Le site Web de la Fédération des scientifiques américains le décrit comme un "avion de reconnaissance furtif subsonique" mais peu d'autres informations ont émergé [source :Pike].
    • Aurore: En 1985, le nom de code Aurora a accidentellement été divulgué dans un document budgétaire non classifié, qui l'a décrit comme un avion de reconnaissance et d'attaque à statoréacteur capable de voler au moins à Mach 5 et de se déployer n'importe où dans le monde en quelques heures. L'ingénieur et expert en reconnaissance des aéronefs Chris Gibson aurait observé une formation d'avions militaires américains au-dessus de la mer du Nord en 1989 qui comprenait un avion en forme de delta non identifié. Il correspond au profil décrit dans des études non classifiées d'avions hautement supersoniques [source :Sweetman]. On ne sait pas ce qui est arrivé au programme Aurora.
    • Buzzard brillant ou vaisseau-mère : Encore un autre projet répandu dans la zone 51. Ce gros jet transporterait un véhicule plus petit, peut-être un véhicule aérien sans pilote (UAV). Le plus petit véhicule est conçu pour décoller du plus gros jet dans les airs.
    • Étoile Noire: En 2006, la publication de l'industrie Aviation Week &Space Technology a rapporté que l'armée américaine avait financé le développement et les tests d'un petit avion spatial orbital dans les années 1990. Le véhicule biplace Blackstar a peut-être effectué plus d'une mission orbitale, avant d'être discrètement mis en boules pour des raisons budgétaires ou opérationnelles [source :Oberg].

    Quels nouveaux projets pourraient être en cours dans la zone 51 aujourd'hui ? Outre l'accent continu mis sur la technologie des drones, les théoriciens des projets secrets suggèrent quelques possibilités. L'un est un avion de transport doté d'une technologie furtive conçue pour déplacer des troupes vers et hors des zones de conflit sans être détecté. Beaucoup voient le besoin d'un véhicule doté de capacités de décollage et d'atterrissage verticaux (VTOL) efficaces et furtifs. (Le V-22 Osprey a cette capacité, mais les critiques disent que le véhicule n'est pas efficace pour atteindre les objectifs militaires.) Un autre projet de recherche probable est un hélicoptère furtif. Bien que certaines personnes disent que les hélicoptères furtifs existent déjà et sont utilisés, ils n'ont pas été révélés au public.

    Certains théoriciens voient le besoin d'un avion furtif conçu spécifiquement pour neutraliser les cibles au sol. À ce jour, la plupart des avions furtifs sont soit des véhicules de surveillance, soit conçus pour le combat air-air. Il existe également un besoin d'avions capables de se déployer rapidement n'importe où dans le monde en un temps aussi court que possible. Des projets comme la rumeur de l'avion Aurora et d'autres véhicules hypersoniques entrent dans cette catégorie. D'autres projets de recherche vont de la technologie de dissimulation aux faisceaux de protons en passant par les dispositifs antigravité.

    Bien sûr, ces projets ne sont que la pointe de l'iceberg selon les rumeurs. La zone 51 est sans doute mieux connue pour ses liens avec les extraterrestres et les ovnis qu'avec aucun de ces avions.

    carré rouge

    En avril 1984, Le lieutenant-général Robert M. Bond de l'US Air Force est décédé dans un accident d'avion à réaction près de la zone 51. Bien que l'Air Force ait décrit son avion comme un avion d'essai modifié, l'Associated Press a rapporté qu'il s'agissait en fait d'un MiG-23 soviétique [source :Macy]. L'ancien pilote militaire Allan Palmer a déclaré au Huffington Post en 2013 qu'en volant dans la région au milieu des années 1970, il a rencontré d'autres MiG, qui semblaient avoir été repensés et arboraient des étoiles et des barres américaines au lieu d'insignes soviétiques [source :Spiegel]. On ne sait pas si les États-Unis ont obtenu l'avion des Soviétiques ou les ont capturés d'une manière ou d'une autre, mais ils semblent avoir été utilisés pour des exercices d'entraînement et des jeux de guerre. L'utilisation d'avions soviétiques dans l'espace aérien de la zone 51 a inspiré son surnom de Place Rouge.

    Zone 51 et extraterrestres

    Certains pensent qu'un vaisseau spatial extraterrestre s'est écrasé à Roswell, N.M., et que le gouvernement a expédié l'épave et un corps dans la zone 51 pour examen et étude. D'autres prétendent que l'installation a des niveaux souterrains et des tunnels la reliant à d'autres sites secrets, et qu'il contient des entrepôts remplis de technologie extraterrestre et même de spécimens extraterrestres vivants.

    Quelques-uns vont encore plus loin, théorisant que les extraterrestres sont en fait ceux qui dirigent le spectacle et que leur objectif est de créer un hybride humain-extraterrestre (les extraterrestres semblent avoir perdu la capacité de se reproduire par eux-mêmes). Les histoires placent les extraterrestres dans des rôles allant de visiteurs bienveillants à des seigneurs maléfiques qui subsistent grâce à une pâte faite de morceaux humains broyés. Les représentants de l'Air Force ont publiquement nié que les extraterrestres aient quoi que ce soit à voir avec la zone 51, mais cela semble n'avoir fait que renforcer les suggestions plus folles des théoriciens du complot.

    Le 24 juin, 1947, Kenneth Arnold a rapporté avoir vu neuf objets, voler en formation en V, alors qu'il pilotait son avion privé au-dessus de l'État de Washington. Il a dit que les objets volaient comme une soucoupe le ferait si vous la sautiez sur l'eau, et le terme "soucoupe volante" est né [source :Histoire].

    En juillet 1947, un objet aéroporté s'est écrasé sur un ranch près de Roswell. Le Roswell Army Air Field a publié un communiqué de presse du général William "Butch" Blanchard, déclarant qu'il avait récupéré les restes d'un objet volant non identifié ou d'un OVNI. L'armée a rapidement rétracté la déclaration, disant que ce n'était pas du tout un disque volant mais un ballon météo. Mais la déclaration originale avait déjà été publiée dans plusieurs journaux [source :History, Les fichiers Roswell]. L'incident a été largement oublié jusqu'aux années 1970, lorsque le physicien nucléaire Stanton T. Friedman a écrit un livre affirmant que l'accident était le résultat d'une activité extraterrestre.

    Dans les années 1990, des documents déclassifiés disaient que l'objet récupéré à Roswell était en fait un ballon créé pour un programme de surveillance appelé Project Mogul. L'histoire du ballon météo était une couverture pour ce projet secret [source :McAndrew]. Bien sûr, Les croyants aux ovnis disent que l'histoire du ballon espion est aussi une couverture, et que l'armée a vraiment récupéré un vaisseau extraterrestre.

    Comment la zone 51 a-t-elle obtenu son nom ?

    La théorie la plus populaire est qu'elle vient de l'ancienne Commission de l'énergie atomique (AEC), l'agence d'après-guerre qui exploitait le Nevada Test Site (NTS). C'est là que les armes nucléaires ont explosé avant que les traités n'interdisent de tels essais. Le SNRC est représenté par une grille de carrés de 1 à 30. La zone 51 ne fait pas partie de la grille, mais il borde une section appelée Zone 15. Certains disent que le nombre a été inversé, ou que 51 a été choisi parce que le NTS n'était pas susceptible d'étendre sa grille aussi loin. Bien que certains documents récemment déclassifiés fassent référence à la base en tant que zone 51, les responsables gouvernementaux se réfèrent toujours à l'installation comme à un site d'exploitation près de Groom Lake lorsqu'ils répondent aux questions du public [source:CBS News].

    Ingénierie inverse dans la zone 51

    Conception d'artiste d'un extraterrestre. iStock/Thinkstock

    En 1989, un homme du nom de Robert Lazar a choqué le monde lorsqu'il est passé à la télévision en prétendant avoir fait partie d'une opération militaire qui travaillait sur la technologie extraterrestre. Lazar a déclaré que le gouvernement possédait au moins neuf vaisseaux spatiaux extraterrestres dans une base appelée S-4, qui n'est pas loin de Groom Lake. L'installation avait même des affiches montrant un OVNI en lévitation à plusieurs pieds au-dessus du sol avec la légende "Ils sont là!" C'était la première fois qu'un "initié" avait "sonné l'alarme".

    Lazar a déclaré qu'EG&G l'avait embauché pour aider à l'ingénierie inverse de la technologie de l'engin extraterrestre à utiliser dans les véhicules militaires américains et la production d'électricité. Il avait découvert un rouillé, substance lourde qu'il a appelée "Element 115" qui a propulsé le vaisseau spatial extraterrestre.

    Les déclarations de Lazar ont suscité une explosion d'intérêt pour les ovnis et la zone 51. Mais les sceptiques ont enquêté sur autant de déclarations de Lazar qu'ils le pouvaient, et la plupart semblaient être faux. Par exemple, Lazar a déclaré qu'il était titulaire d'une maîtrise de CalTech et du MIT, mais il n'y a aucune preuve qu'il ait jamais fréquenté l'une ou l'autre université. Lazar a répondu que le gouvernement essayait activement d'effacer son existence pour le discréditer. Aussi, l'Air Force et les Laboratoires nationaux de Los Alamos ont nié avoir jamais travaillé pour eux. En 2013, un écrivain a essayé de le contacter pour le 25e anniversaire à venir de ses allégations et on lui a dit, "M. Lazar ne s'implique plus dans les questions liées au sujet des ovnis" [source :Rojas].

    Une affirmation populaire parmi les partisans de Lazar est qu'une grande partie de notre technologie actuelle est le résultat de l'utilisation de l'ingénierie inverse sur des vaisseaux spatiaux extraterrestres. Tout, des radios aux supraconducteurs, entre dans cette catégorie. Ils soutiennent que les gens seuls n'auraient pas pu développer ces technologies si rapidement sans un modèle extraterrestre. Certains prétendent que les pilotes de la zone 51 utilisent une technologie extraterrestre contre les extraterrestres eux-mêmes, les abattre pour que d'autres équipages militaires puissent récupérer les pièces.

    L'intrigue s'épaissit dans la zone 51

    Certains des souvenirs disponibles à la vente à la boutique de cadeaux Little A'Le'Inn à Rachel, Nev. Barry King/WireImage/Getty Images

    Toutes les théories du complot concernant la zone 51 n'impliquent pas de petits hommes verts (ou gris). Certains tournent autour d'une organisation obscure (ou d'un groupe d'organisations) dédiée à l'avènement du Nouvel Ordre Mondial. Les ovnis et les histoires de rétro-ingénierie ne sont que des tactiques que ces organisations utilisent pour détourner le public de leur véritable objectif :la domination du monde.

    Une affirmation commune aux déclarations de Lazar et aux théories d'autres passionnés d'OVNI est une organisation secrète connue sous le nom de MJ-12, parfois appelé Majestic ou Majic 12. Ce groupe comprenait à l'origine une douzaine d'individus extrêmement puissants comme le président Harry S. Truman, les chefs d'organisations comme la CIA et les hommes d'affaires puissants. Des documents signalés comme appartenant à ce groupe ont fait surface, principalement comme les découvertes de l'ufologue William L. Moore, y compris les papiers portant les signatures présidentielles. Les sceptiques ont examiné ces documents et découvert de nombreux signes qu'ils sont des faux, y compris des signatures qui semblaient avoir été copiées à partir d'autres documents officiels et collées sur les papiers du MJ-12 [sources :UFO Casebook, FBI]. Les théoriciens du complot dénoncent les sceptiques comme étant soit dupés, soit effectivement employés par le gouvernement.

    D'autres théoriciens disent que les documents MJ-12 sont des faux, mais des contrefaçons officielles faites par le gouvernement pour faire dévier les gens. La plupart des croyants appartiennent à l'un de plusieurs groupes, et souvent chaque groupe accusera les autres de promouvoir activement la désinformation pour cacher la vérité.

    Les théories les plus extrêmes sur les extraterrestres de la zone 51 affirment que non seulement les extraterrestres sont ici sur Terre, ils dirigent le spectacle. Apparemment, le gouvernement américain a accepté de permettre aux étrangers d'enlever des personnes à volonté, expérimentez sur ces citoyens sans défense et même les broyez en une pâte qui sera ensuite étalée sur les extraterrestres comme source de nutrition.

    D'autres théoriciens disent que les extraterrestres sont là pour utiliser les humains pour créer une créature hybride, puisque les extraterrestres eux-mêmes ne sont plus capables de se reproduire par eux-mêmes. Certains offrent de l'espoir avec des rapports de fusillades entre les forces gouvernementales et les extraterrestres, aboutissant au retour du gouvernement au pouvoir.

    Dans la tradition des passionnés d'OVNI, Hangar 18 est le nom du bâtiment qui abrite un vaisseau spatial extraterrestre capturé et même un être extraterrestre. L'emplacement du Hangar 18 fait débat parmi les croyants. Certains ont affirmé que le hangar de la zone 51 était le hangar 18.

    Voir des ovnis dans la zone 51

    La boîte aux lettres noire (maintenant blanche) Photo gracieuseté de Glenn Campbell

    Parce que l'espace aérien autour et au-dessus de la zone 51 est utilisé pour des vols d'essai et des missions d'entraînement, il est tout à fait possible (et même probable) que vous voyiez des avions voler au-dessus de vous. Parfois, cet avion peut être exotique, peut-être même non identifiable à l'œil non averti. Même un avion familier peut vous faire croire que vous avez vu quelque chose qui n'appartient pas à cette Terre.

    Les sceptiques soulignent que de nombreuses observations d'OVNI signalées coïncident commodément avec l'arrivée quotidienne prévue des vols de Janet vers la base. Bon nombre des projets anciennement classés de la zone 51 semblent vraiment être d'un autre monde. Les drones en particulier semblent étranges, car ils ne nécessitent pas de cockpit ou de portes. En outre, de nombreux exercices d'entraînement utilisent des fusées éclairantes pour tirer des missiles ou même simplement pour distraire les spectateurs pendant que des avions secrets effectuent des manœuvres.

    Un endroit populaire pour surveiller les ovnis est la "Boîte aux lettres noire" sur la Nevada Highway 375 (alias Extraterrestrial Highway). La boîte aux lettres appartient à un éleveur local et est devenue célèbre lorsque Robert Lazar a déclaré que c'était l'endroit où il amènerait les gens pour regarder les vols d'essai programmés d'engins spatiaux extraterrestres. Aujourd'hui, la boîte aux lettres a été repeinte en blanc et l'éleveur a répété à plusieurs reprises qu'il ne croyait pas qu'aucun des engins volant au-dessus de sa tête ne soit d'origine extraterrestre [source :Powers].

    Dans la section suivante, nous examinerons une partie de la controverse entourant la zone 51.

    Controverse dans la zone 51

    Les travailleurs de la zone 51 ont dû endurer des conditions difficiles depuis les premiers jours de l'installation. Dans les années 1950, quand le focus de la base testait l'avion espion U-2, la CIA a dû cesser ses opérations et évacuer l'installation en raison d'essais nucléaires à proximité sur le site d'essais voisin du Nevada (NTS). Parfois, la Commission de l'énergie atomique (AEC) annonçait des tests plus tôt que prévu pour laisser aux résidents à proximité le temps d'évacuer s'ils le jugeaient nécessaire, mais d'autres fois, les tests restaient inopinés. Les résultats de ces tests pouvaient être vus depuis des villes distantes de 161 kilomètres. Les habitants de Las Vegas organisaient souvent des excursions vers les sommets avoisinants et des pique-niques face aux champignons.

    En 1957, un tel test appelé HOOD faisait partie d'un programme global appelé Opération Plumbbob, qui a été conçu pour voir si les bombes nucléaires endommagées émettaient des niveaux nocifs de radioactivité. L'AEC a fait exploser un dispositif nucléaire de 74 kilotonnes 1, 500 pieds (457 mètres) au-dessus de la zone 9 du SNRC. Il s'agit de la plus puissante explosion aérienne jamais déclenchée au-dessus de la zone continentale des États-Unis [source :Department of Energy]. L'AEC n'a pas annoncé le test à l'avance, bien qu'ils aient dit à la zone 51 d'évacuer à l'avance. L'explosion qui en a résulté a causé des dommages mineurs à la zone 51, principalement des fenêtres et des portes brisées. Les radiations étaient une préoccupation beaucoup plus importante, et, En réalité, le sol de la zone 51 a absorbé beaucoup de radiations au cours des années d'essais nucléaires.

    Nettoyage de la zone 51

    En 1980, le gouvernement a autorisé un programme d'élimination des sols irradiés autour de Groom Lake. Les photos satellites confirment que les équipages ont retiré d'énormes quantités de saleté de la zone. Les villes environnantes ont signalé une augmentation des taux de cancer et beaucoup ont poursuivi le gouvernement (avec divers degrés de succès), prétendre que les tests les ont rendus malades.

    Un autre danger dans la zone 51 impliquait l'élimination de technologies et de véhicules classifiés. Dans les années 1980, les équipages de la zone 51 ont creusé en grand, fosses à ciel ouvert et y déversaient des matières toxiques. Ils ont brûlé les matériaux à l'aide de carburéacteur et ont été exposés à des produits chimiques et à des fumées [source :Jacobs].

    According to a lawsuit filed against several government officials, the workers requested safety equipment such as breathing masks, but were denied due to budgetary concerns. When they asked if they might bring their own equipment, their superiors told them that for security reasons they could not bring outside equipment into the base, except gloves. Several civilian employees became sick from the exposure -- two eventually died. Helen Frost, the widow of Area 51 employee Robert Frost, and several Groom Lake employees worked with attorney Jonathan Turley to file the lawsuit [source:Jacobs].

    One interesting item from the lawsuit that has since caused a big stir in Area 51 circles is the submission of an unclassified security manual into evidence. Turley argued that the manual not only proved the base existed, it also proved the government was aware of the dangers of handling hazardous waste and acted with negligence toward the employees at Area 51. The government retroactively classified the security manual, and Judge Philip Pro didn't allow it as evidence [source:Jacobs]. Some claim the manual to be a fake, though if this is the case it raises a question -- why would the government declare a fake document to be classified information?

    President Bill Clinton signed an executive order in September 1995 exempting Area 51 from disclosure of the results of Environmental Protection Agency (EPA) investigations of the site. The order referred to Area 51 as "the Air Force's operating location near Groom Lake, Nevada." Judge Pro eventually dismissed the lawsuit on the grounds that investigation into the claims constituted a breach of national security. Turley argued that this set a dangerous precedent in that the government could now hide crimes through the excuse of national security [source:Jacobs]. The policy relieved the government of accountability to the people it represents.

    Area 51 still allows the EPA to inspect the facility to ensure it meets environmental requirements. Cependant, all reports are classified and can't be published. Many argue that without publication of the results, the facility remains unaccountable. Clinton's executive order permits the reports to remain sealed, despite the fact that the law requires all such reports be made available to the public. The president must renew the order each year, and as of 2013, that's still the case.

    Dans la section suivante, we'll look at the town of Rachel, Nev., which has received more than its share of attention as the closest town to Area 51.

    The Truth is Out There

    Area 51 is the most well-known secret facility ever created. It's been an important setting for numerous novels, cinéma, television shows, video games and music. But two examples stand out as being particularly important. The long-running TV show "The X-Files" and the hit movie "Independence Day" both followed UFOlogists' theories about the real purpose of the base .

    Living in the Shadow of Area 51

    Pat and Joe Travis, owners of the Little A'Le'Inn, posed in front of their motel in Rachel, Nev., in 1996. James Aylott/Hulton Archive/Getty Images

    You might think that living close to a place like Area 51 could make you a little strange. A visit to Rachel, Nev., might just change your suspicion to certainty. The town is populated by 54 people (according to the 2010 census), most of whom have a strong sense of independence and more than a touch of eccentricity.

    According to former Rachel resident Glenn Campbell, Rachel's documented history began on March 22, 1978, at 5:45 p.m. Not many towns can narrow down their origins so precisely. Campbell points out that on that date, power companies first supplied the Sand Springs Valley with electricity. Before this momentous occasion, only a few hardy farmers and a mining company occupied the valley [source:Campbell and Grover].

    Dans les années 1970, small numbers of people with a pioneering spirit and desire to live their lives free of interference began to settle the valley. One of those families was the Joneses, who became famous in their small community upon the birth of Rachel Jones, the first child born in the valley. The loose community felt the name Sand Springs lacked distinction and Rachel's birth marked an important event in the town's history. So they named the town Rachel. The Joneses didn't stick around much longer, and sadly, Rachel passed away from a respiratory ailment at the age of 3 [source:Campbell and Grover].

    There's very little to see in Rachel, but it does feature a motel and bar called the Little A'Le'Inn (get it?), a Baptist church and a senior center and thrift store.

    Rachel is home to several interesting characters, many of whom have pet theories about Area 51. A few work for the Air Force, though that's about as much information as you'll get from them. Pat and Joe Travis run the Little A'Le'Inn and have made a business out of selling T-shirts and alien-themed souvenirs. Toujours, most of the people in Rachel will tell you they don't think the UFOs are anything other than flares, UAVs or military aircraft on training missions.

    Glenn Campbell established the Area 51 Research Center. He would often go to a lookout spot he named Freedom Ridge where he could legally view the facility from several miles away. Campbell wrote a newsletter called the Desert Rat, keeping people up-to-date on activities at the base. He campaigned against what he considered to be excessive government secrecy, arguing that the government was creating an environment of mistrust with the public. He also created a Web site that linked to dozens of news stories and timelines about the base. Although he no longer updates the site, it's still available for you to explore. Campbell has since moved on from his focus on the secret base and no longer lives in Rachel.

    The residents of Rachel seem to treat interest in their community with bemused patience. To them, sonic booms in the middle of the night and bright light shows are all normal, everyday events. Just about everyone in the valley has had to replace a window cracked by a sonic boom or held a piece of airplane wreckage (Area 51's history includes several spectacular crashes).

    Dans la section suivante, we'll look at a timeline for Area 51 from its founding to the present.

    A Brief History of Area 51

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, the Army Air Corps (precursor to our modern Air Force) built several runways in Nevada, including a pair of small runways at Groom Lake. They named the spot the Army Air Corps Gunnery School. After the 1940s, the runways were abandoned [source:Mahood].

    In the early 1950s, the CIA entered a partnership with Lockheed to develop high altitude aircraft to use in surveillance missions. Clarence "Kelly" Johnson of Lockheed helmed the project. He formed a department of engineers and test pilots that eventually took on the name Skunk Works . The Skunk Works department was famous for being very secretive and nearly fanatical in the pursuit of their goals.

    The CIA and Johnson both knew that secrecy was critical to their success, and so Johnson needed to find a location to develop and test secret aircraft. He wanted a location that was remote enough to avoid notice, yet still close enough to a major city so that supplying the facility would not be a monumental task. The site would need to be easily accessible by aircraft and out of the way of commercial and military flight paths. It would also need space to house a sizable force of military and civilian employees.

    In 1955, he traveled to Nevada with test pilot Tony LeVier, special assistant to the CIA director, Richard Bissell and Air Force liaison, Col. Osmond Ritland, to find a good place to use as a base of operations for test flights. Ritland trained at the Gunnery School and told Johnson about it. Johnson decided the location was ideal for their operations [source:Merlin].

    Johnson named the area "Paradise Ranch" as a way to encourage workers to move there. Eventually it was just called "The Ranch."

    Four months later, crews completed the initial construction. U-2 test flights began and President Dwight Eisenhower signed an executive order restricting the airspace over Groom Lake. The CIA, the Atomic Energy Commission and Lockheed oversaw base operations. Finalement, control of the base would pass to the Department of Energy and the Air Force.

    Roswell Versus Area 51

    While Area 51 and Roswell are often mentioned in the same breath, the two locations are pretty far from each other. Roswell is in New Mexico and, according to Google Maps, is 891 miles (1, 433 kilometers) away from Area 51. The trip would take you more than 15 hours to get there by car, and by most reports it's not a very exciting drive.

    A Time Line of Events at Area 51

    The following is a time line beginning soon after Area 51's construction [sources:Mahood, Merlin, Collins, Jacobsen]:

    • 1957: The AEC distributes "Background Information on Nevada Nuclear Tests" to the press. The booklet describes a small base at Groom Lake called the Watertown Project. The booklet claimed the facility was part of a project to study weather.
    • 1961: The restricted airspace expands upward, but not outward -- it measures 5 by 9 nautical miles (9 by 17 kilometers) in size, but extends up to space and is designated R-4808N. Un an plus tard, the Department of the Air Force expands the space again, but this time the perimeter grows to 22 by 20 nautical miles. (41 by 37 kilometers). This forms the "Groom Box, " or just "the Box, " as it is known today. No flights, whether commercial or military, are allowed in the restricted space (except the test flights from the base itself).
    • 1962: The first A-12 arrives at Groom Lake. The first test flight takes place two months after the aircraft's arrival to the base. CIA pilots arrive at the base nearly a year later to begin flight training.
    • 1967: The first MiG 21, a Soviet aircraft, arrives at Groom Lake. Officials name the testing program of MiG aircraft "Have Doughnut." Some pilots begin to call the restricted airspace above Groom Lake "Red Square."
    • 1977: Years before the public became aware of the Stealth Fighter, the first F-117A prototype arrives at Area 51. It's called the "Have Blue."
    • 1982: The first flight of the vehicle known as "Tacit Blue" takes place at Groom Lake. Like the F-117A, Tacit Blue is a stealth vehicle.
    • 1984: The base petitions for an additional 89, 000 acres of land to increase the size of restricted space around the facility. Guards forbid the public from entering this area before it is officially withdrawn, raising concern and criticism of illegality from locals and tourists. The land request is approved by Congress three years later.
    • 1988: A Soviet satellite photographs Area 51. Popular Science magazine runs the photograph, giving most U.S. citizens their first chance to glimpse the secret base.
    • 1989: Robert Frost, a civilian employee at Area 51, dies. An autopsy shows that his body contained high levels of dangerous chemicals like dioxin and dibenzofuran. His widow, Helen, and other affected workers, file a lawsuit against several government officials, in 1994. Frost claims her husband died as a result of exposure to dangerous chemicals.
    • 1989: Robert Lazar appears on television and claims to have worked on reverse engineering alien technology at a site not far from Groom Lake.
    • 1995: Area 51 acquires two locations popular with tourists and curious locals, Freedom Ridge and White Sides Peak, and closes them to the public. President Clinton signs an executive order exempting Area 51 from legislation and investigation in order to preserve national security.
    • 1996: Nevada names Route 375, formerly known as the "loneliest highway in America, " the "Extraterrestrial Highway." Skeptics around the world groan in unison.
    • 2007: It appears that crews are building a new hangar, much larger than the existing hangar. One Web site claims the hangar's size to be 200 by 500 feet (61 by 152 meters) and 100 feet tall (30 meters).
    • 2009: Several former Area 51 staffers, including two former military test pilots, described their work at the site.
    • 2013: Area 51 is identified by that name for the first time in declassified CIA documents, though all operations at the facility are still kept secret. No mention is made of aliens in the documents.
    • 2017: The New York Times reported that between 2007 and 2012, the Pentagon spent $22 million annually to study UFOs at the request of Senate majority leader Harry Reid. The program ended when funding dried up.
    • 2019 :Over 1 million people signed up to a joke Facebook event calling for folks to raid Area 51 and "see them aliens." The Air Force was not amused, reminding would-be raiders that "[Area 51] is an open training range for the U.S. Air Force, " according to the Washington Post.
    ScienceAliens et ovnisComment fonctionnent les extraterrestresScienceAliens et ovnisEnlèvements d'extraterrestresScienceAliens et ovnisAliens nusScienceAliens et ovnisEnlèvements d'extraterrestres :êtes-vous entre de bonnes mains ?ScienceAliens et ovnisCommuniquer avec des extraterrestres est difficile. Communiquer avec Alien AI pourrait être plus difficile Mais...Science Phénomènes inexpliquésLe célèbre « Wow ! » Le signal n'était-il probablement pas des extraterrestres bavards après toutScienceLes extraterrestres et les ovnis pourraient-ils vraiment regarder de vieilles émissions de télévision ? La vie va exploser sur Terre ? Les extraterrestres et les ovnis devraient-ils masquer la Terre pour la cacher aux extraterrestres maléfiques ? Système solaireLa météorite mystérieuse est venue du monde extraterrestre depuis longtempsScienceExploration de l'espaceUn monde extraterrestre monstrueux orbite une petite étoile naine rougeScienceLes extraterrestres et les ovnisY a-t-il enfin une preuve d'implants extraterrestres dans les corps humains?ScienceLe système solaire Nous, Avec l'aimable autorisation de Natural SelectionScienceExploration de l'espacePetit, Les mondes extraterrestres se présentent sous deux formes :les super-terres et les mini-Neptunes. Malheureusement pasScienceExploration de l'espaceUn monde extraterrestre de la taille de la Terre orbite autour d'une étoile « calme », Stimuler le potentiel habitableScienceExploration de l'espaceVie étrangeScienceAliens et ovnisLa rencontre ovni de Valensole en 1965ScienceAliens et ovnisLa rencontre ovni RB-47ScienceAliens et ovnisComment fonctionne la zone 51 HistoireHistoire contre mytheUn extraterrestre a-t-il contacté des pêcheurs japonais en 1803 ?

    Beaucoup plus d'informations

    Articles Liés

    • How the U.S. Air Force Works
    • Comment fonctionnent les théories du complot
    • How UFOs Work
    • Comment fonctionnent les extraterrestres
    • Comment fonctionnent les bombardiers furtifs
    • How Stealth Technology Works
    • Comment fonctionnent les avions
    • Comment fonctionne le radar
    • How the Predator UAV Works
    • What is a remotely operated spy plane?

    Sources

    • AboveTopSecret.com. Above Top Secret.
    • Area 51 Aircraft Database. users.cihost.com.
    • Area51Zone.com. Area 51 Zone.
    • Presse Associée. "Rescue Team Seeks Plane." Middlesboro Daily News, 18 novembre 1955. (Dec. 7, 2013) Google News
    • Bacon, Kenneth H. Department of Defense News Briefing. Tuesday, 18 avril 2000. http://www.fas.org/sgp/news/2000/04/dod041800.html.
    • Ball, Molly. "An eccentric's struggle for truth." Las Vegas Sun. 18 décembre 2005. (Dec. 7, 2013) http://www.lasvegassun.com/news/2005/dec/18/an-eccentrics-struggle-for-truth/
    • Carroll, Robert Todd. "Le dictionnaire du sceptique." http://www.skepdic.com/area51.html.
    • CBS Nouvelles. "Area 51's existence acknowledged by CIA in declassified documents." Cbsnews.com. 16 août 2013. (Dec. 7, 2013) http://www.cbsnews.com/news/area-51s-existence-acknowledged-by-cia-in-declassified-documents/
    • Cold War Special Projects. http://area51specialprojects.com.
    • Cole, William. "Cloak of secrecy lifted from 'Bird of Prey.'" Boeing.com. 2002. (Dec. 7, 2013) http://www.boeing.com/news/frontiers/archive/2002/november/i_pw.html
    • Collins, Paul and Phillip, "Alien Smokescreen:Giant New Hangar at Area 51" Rense.com. (7 décembre, 2013) http://www.rense.com
    • Coverups.com. http://www.coverups.com.
    • DesertSecrets.com. http://www.desertsecrets.com.
    • Groom Lake/Area 51 Security Manual:Job Knowledge. http://www.ufomind.com/area51/org/security/sec_man/sec_man.shtml.
    • Jour, Dwayne. "Astronauts and Area 51:the Skylab Incident." Space Review. 9 janvier 2006. (Dec. 7, 2013) http://www.thespacereview.com/article/531/1
    • Federation of American Scientists. "Area 51 - Groom Lake, NV Watertown Strip / The Ranch Directorate for Development Plans Area." Fas.org. (Dec. 7, 2013) http://www.fas.org/irp/overhead/groom.htm
    • Jacobs, Margaret A. "A Secret Air Base Hazardous Waste Act, Workers' Suit Alleges." The Wall Street Journal. Feb. 8, 1996. http://www.ufomind.com/area51/articles/1996/wsj_960208.html.
    • Jacobsen, Annie. "Area 51:An Uncensored History of America's Top Secret Military Base." Hachette. 2011. (Dec. 7, 2013) http://books.google.com/books?id=Pl-B_TL7S8oC&pg=PT174&lpg=PT174&dq=%22Area+51%22+film+lockheed&source=bl&ots=tmoDCCzCPa&sig=HdotbFwrjQPtt3XKY-EhtMWei98&hl=en&sa=X&ei=3ZGjUpTNOsrskQfukoCQAQ&ved=0CGYQ6AEwBzgK#v=snippet&q=name%20%22area%2051%22&f=false
    • Jacobsen, Annie. "The Road to Area 51." Los Angeles Times. 5 avril 2009. (7 décembre, 2013) http://www.latimes.com/entertainment/la-mag-april052009-backstory, 0, 5104077.story#axzz2mqbhwZt9
    • Kiger, Patrick J. "Area 51:The Worst-Kept Secret Around." Natgeotv.com/UK. (7 décembre, 2013) http://natgeotv.com/uk/area-51-i-was-there/area-51-the-worst-kept-secret-around
    • Klass, Philip J. "The New Bogus Majestic-12 Documents." Committee for Skeptical Inquiry. May/June 2000. http://www.csicop.org/si/2000-05/majestic-12.html.
    • Lear, John. "Area 51 - The UFO Cover-Up." Illuminati News. Aug. 25, 1988. http://www.illuminati-news.com/ufos-and-aliens/html/area51_the_ufo_cover_up.htm.
    • Macy, Robert. "Secret Nevada defense site offers many questions but few answers." Spokane Chronicle. 3 juillet, 1984. (Dec. 7, 2013) http://news.google.com/newspapers?id=bPwuAAAAIBAJ&sjid=hfkDAAAAIBAJ&pg=7012, 239908&dq=area-51+groom+lake+secret&hl=en
    • Mahood, À M. "Groom Lake Timeline." http://www.serve.com/mahood/nellis/groom/groomtl.htm.
    • Manning, Marie. "Judge releases Groom Lake files." Las Vegas Sun. 17 juillet, 1996.
    • Memorandum of Understanding Between the Department of the Air Force, Tactical Air Command, Tactical Fighter Weapons Center and the Department of Energy, Nevada Operations Office.
    • Merlin, Peter W. "Area 51 Suffered Effects of Nearby Nuclear Testing." Aerotech News and Review. Vol. dix, No. 38, 20 octobre 1995.
    • Merlin, Peter W. "Project 57:Plutonium Dispersal Took Place Near Groom Lake." UFOlogy. 29 novembre 1995. http://www.ufomind.com/area51/history/articles/project_57.html.
    • National Security Archive. "The Secret History of the U-2 — and Area 51." National Security Archive. 15 août, 2013. (Dec. 7, 2013) "http://www2.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB434/
    • Neimark, Jill. "Dispatch from Dreamland." La psychologie aujourd'hui. http://www.nyu.edu/classes/neimark/ufo.html
    • Oberg, James. "Did Pentagon Create Orbital Space Plane?" Nbcnews.com. 6 mars 2005. (Dec. 7, 2013) http://www.nbcnews.com/id/11691989/#.UqPOiPRDt8E
    • Patton, Phil. "Stealth Watchers." Filaire. February 1994. (Dec. 7, 2013) http://www.wired.com/wired/archive/2.02/stealth.watchers.html
    • Patton, Phil. "Dreamland:Travels Inside the Secret World of Roswell and Area 51." Villard:New York, 1998.
    • Penre, Wes. Illuminati News. "Confessions of an FBI "X-File" Agent.", 24 décembre 2004. http://www.illuminati-news.com/ufos-and-aliens/html/jordon-file.htm.
    • Pike, John. "TR-3A." Fas.org. Sans date. (7 décembre, 2013) http://www.fas.org/irp/mystery/tr3a.htm
    • Poulsen, Kévin. "Area 51 hackers dig up trouble." SecurityFocus.com, 25 mai, 2004. http://www.securityfocus.com/news/8768.
    • Public Law 98-485 [H.R. 4932]; October 17, 1984.
    • Public Law 99-606 [H.R. 1790]; November 6, 1986.
    • Randerson, James. "Is it a bird? Is it a spaceship? No, it's a secret US spy plane." The Guardian. June 23, 2006. (Dec. 7, 2013) http://www.theguardian.com/science/2006/jun/24/freedomofinformation.usnews
    • Richelson, Jeffery T. "The Area 51 File:Secret Aircraft and Soviet MiGs." National Security Archive. 29 octobre 2013. (Dec. 7, 2013) http://www2.gwu.edu/~nsarchiv/NSAEBB/NSAEBB443/
    • Rogers, Keith. "Warnings for emergency responders kept from Area 51 workers." Las Vegas Review-Journal, Le 21 mai, 2006.
    • Sacred Texts. http://www.sacred-texts.com.
    • Spiegel, Lee. "Area 51 Dogfight:Ex-Navy Pilot Allan Palmer's Encounter With Soviet MiGs Over UFO Hotspot." Huffingtonpost.com. 2 septembre 2013. (Dec. 7, 2013) http://www.huffingtonpost.com/2013/09/02/area-51-dogfight-allan-palmer_n_3844388.html
    • Stanley, Dick. "Stealth Bomber:Delta Shape, Plastic Parts." Lawrence Journal-World. Sept. 11, 1980. (Dec. 7, 2013) http://news.google.com/newspapers?id=CJYyAAAAIBAJ&sjid=Q-cFAAAAIBAJ&pg=6651, 2362428&dq=groom+lake+nevada+secret&hl=en
    • Stuster, J. Dana. "Declassified:The CIA's Secret History of Area 51." Foreign Policy. 15 août, 2013. (Dec. 7, 2013) http://blog.foreignpolicy.com/posts/2013/08/15/declassified_the_cias_secret_history_of_area_51
    • Sweetman, Facture. "Top-Secret Warplanes of Area 51. Popsci.com . Oct. 1, 2006. (Dec. 7, 2013) http://www.popsci.com/military-aviation-space/article/2006-10/top-secret-warplanes-area-51?nopaging=1
    • The Federation of American Scientists. http://www.fas.org/irp/overhead/groom.htm.
    • UFO Casebook. http://www.ufocasebook.com.
    • UFOlogy. http://www.ufomind.com.
    © Science http://fr.scienceaq.com