• Home
  • Chimie
  • Astronomie
  • Énergie
  • La nature
  • Biologie
  • Physique
  • Électronique
  • Après des décennies de développement, Les jets Honda évoluent tranquillement

    Ce 30 juillet, 2019 montre un avion HondaJet Elite en production au siège de Honda Aircraft Co. à Greensboro, N.C. Près de quatre ans après avoir livré son premier jet, Honda est confronté à des décisions alors que la société mieux connue pour les voitures et les tondeuses à gazon envisage de couler des milliards de plus dans sa division d'avions en devenir depuis des décennies. (Photo AP/Gerry Broome)

    Près de quatre ans après avoir livré son premier jet, Honda est confronté à des décisions alors que la société mieux connue pour les voitures et les tondeuses à gazon envisage de couler des milliards de plus dans sa division d'avions en devenir depuis des décennies.

    Le PDG de Honda Aircraft, Michimasa Fujino, a déclaré dans une interview qu'une expansion actuelle de l'usine visant à améliorer l'efficacité fait partie de la stratégie à long terme de la division aviation et devrait également augmenter légèrement la production du sept places, 5,2 millions de dollars d'élites HondaJet.

    « Nous envisageons cette activité aéronautique sur le long terme, pas sur une base trimestrielle ou annuelle, " Fujino a déclaré à Greensboro de l'entreprise, Caroline du Nord, quartier général. "Notre objectif est de créer une nouvelle valeur et une nouvelle technologie... en tant qu'entreprise de mobilité personnelle."

    Mais au milieu des préoccupations environnementales concernant l'impact des hydrocarbures brûlés par les jets, les craintes d'une éventuelle récession mondiale et la baisse des bénéfices qui ont conduit Honda à réduire son offre automobile, les analystes disent que la société basée à Tokyo est confrontée à des décisions sur le montant de la construction de sa division aéronautique.

    Que Honda se développe, maintient son empreinte actuelle ou même met au rebut sa division aéronautique est "tout à fait leur choix, " a déclaré Richard Aboulafia, un analyste aérospatial chez Teal Group.

    "Ils pourraient simplement rester où ils sont, dire, « nous avons une position sur le marché, ça ne nous rapportera pas beaucoup d'argent, mais c'est bon pour l'image de marque. Ou ils pourraient développer une présence sur le marché de l'aviation, et il y a plusieurs façons de le prendre. Ou quelqu'un pourrait décider que cette chose est un perdant d'argent et l'arrêter, " dit Aboulafia, qui a ajouté qu'il avait consulté pour Honda il y a près de deux décennies.

    Ce 30 juillet, 2019 montre plusieurs avions HondaJet en production au siège de Honda Aircraft Co. à Greensboro, N.C. Près de quatre ans après avoir livré son premier jet, Honda est confronté à des décisions alors que la société mieux connue pour les voitures et les tondeuses à gazon envisage de verser des milliards de plus dans sa division aéronautique en devenir depuis des décennies. (Photo AP/Gerry Broome)

    Il en coûterait à Honda des milliards de dollars pour se développer dans une famille de jets légers ou établir un réseau de vente et d'assistance pour rivaliser avec les fabricants de jets concurrents, dit Aboulafia. Mais une telle décision serait nécessaire à la croissance d'une industrie où, tout comme les constructeurs automobiles proposent des modèles de tailles et de prix différents, les clients fortunés qui aiment les avions de Honda voudront peut-être acheter quelque chose de plus agréable, a déclaré Brian Foley, analyste d'affaires en aviation, qui pense que Honda pourrait annoncer un nouveau modèle bientôt.

    « Dans cette industrie, vous devez avoir une étape pour les clients. Tout comme les propriétaires de bateaux, les propriétaires d'avions—quand ils sont prêts à faire l'échange et à évoluer—faites-le. Ils montent. Ils ne bougent pas latéralement, ", a-t-il déclaré. "Donc, étant donné que HondaJet n'a pas d'avion surélevé par rapport au jet Honda actuel, cela obligerait le client à sauter dans l'avion d'un concurrent."

    L'entreprise recrute des ingénieurs ayant une expertise en aile, conception du fuselage et des systèmes, ce qui indique qu'ils pourraient développer de nouveaux modèles, dit Foley.

    En ce 30 juillet, 2019, photo d'un employé travaillant sur un avion dans la zone de production du siège social de Honda Aircraft Co. à Greensboro, N.C. où l'avion HondaJet Elite est fabriqué. Près de quatre ans après avoir livré son premier jet, Honda est confronté à des décisions alors que la société mieux connue pour les voitures et les tondeuses à gazon envisage de verser des milliards de plus dans sa division aéronautique en devenir depuis des décennies. (Photo AP/Gerry Broome)

    Pendant ce temps, Honda a annoncé une baisse des bénéfices de 29% au cours du trimestre se terminant en juin et a abaissé ses prévisions de bénéfices pour l'exercice. En mai, la société a annoncé qu'elle rationaliserait ses offres de produits automobiles, consolidation des variations de modèles, et augmenter le partage des pièces pour réduire les coûts. Les signes avant-coureurs surviennent alors que Honda a investi des milliards au cours de la dernière année dans l'unité de véhicules autonomes de General Motors alors que les constructeurs automobiles se tournent vers l'avenir.

    Du côté positif pour ses avions, Honda a des poches profondes, une histoire de planification à long terme et est resté fidèle au projet malgré des retards répétés avant les premières livraisons en décembre 2015. L'entreprise a livré au moins 140 avions depuis le premier modèle, environ la taille de deux mini-fourgonnettes, a été autorisé par la Federal Aviation Administration.

    Ventes en Chine, la deuxième économie mondiale, commencé il y a deux ans, et Honda devrait effectuer ses trois premières livraisons de jets en Chine dans les prochains mois. La guerre commerciale et l'escalade des tarifs entre les États-Unis et la Chine ont jusqu'à présent « eu un impact modeste, " ce que la société ne préciserait pas.

    • Ce 30 juillet, 2019 shows an engine being installed on a HondaJet aircraft during production at the Honda Aircraft Co. headquarters in Greensboro, N.C. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    • This July 30, 2019 shows the main production area at the Honda Aircraft Co. headquarters in Greensboro, N.C. where the HondaJet Elite aircraft is manufactured. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    • En ce 30 juillet, 2019, photo an employee works on an aircraft in the production area at the Honda Aircraft Co. headquarters in Greensboro, N.C. where the HondaJet Elite aircraft is manufactured. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    • En ce 30 juillet, 2019, photo Honda Aircraft Co. president and CEO Michimasa Fujino responds during an interview at the company headquarters in Greensboro, N.C. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    • This July 30, 2019 shows the production area at the Honda Aircraft Co. headquarters in Greensboro, N.C. where the HondaJet Elite aircraft is manufactured. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    • This July 30, 2019 shows the push button start on the HondaJet Elite aircraft at the Honda Aircraft Co. headquarters showroom in Greensboro, N.C. Nearly four years after delivering its first jet, Honda is facing decisions as the company better known for cars and lawnmowers considers whether to sink billions more into its decades-in-the-making aircraft division. (AP Photo/Gerry Broome)

    That could be because light business aircraft—the class which includes the HondaJet Elite—haven't sold well there, Aboulafia said.

    The ongoing 83, 000-square-foot plant expansion of Honda Aircraft's headquarters, which borders Greensboro's airport, is designed less to increase output than production efficiency, which drives down per-plane costs, Fujino said.

    "But also, if you have good efficiency, we can build more" if demand jumps, il a dit, adding that production should increase slightly from the current rate of four a month.

    And Honda's aviation gamble, three decades in the making, is transferring new know-how into other divisions, Fujino said, adding that—as with autonomous vehicles—designing an airplane is only half the task.

    The "other 50 percent is how you can prove the safety in case one sensor failed, or if some connector failed, " Fujino said. "That kind of technology may not be visible from the general public but that kind of know-how or technology is very critical for Honda to grow in the future."

    © 2019 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés.




    © Science http://fr.scienceaq.com