• Home
  • Chimie
  • Astronomie
  • Énergie
  • La nature
  • Biologie
  • Physique
  • Électronique
  •  science >> Science >  >> La nature
    Outils de mesure des facteurs écologiques abiotiques

    Les facteurs abiotiques sont les facteurs non vivants dans un environnement qui affectent les organismes. Ils peuvent comprendre l'air, l'eau, la température, la composition du sol, l'altitude, la topographie, la disponibilité de la lumière solaire, la latitude et l'altitude. Les écologistes doivent déterminer comment les organismes sont affectés par ces facteurs abiotiques afin d'évaluer leur survie, leur croissance et les facteurs de stress environnementaux. Plusieurs outils spéciaux aident les écologistes à déterminer les caractéristiques de ces facteurs abiotiques.

    TL; DR (Trop long; n'a pas lu)

    Les écologistes étudient les facteurs abiotiques ou non vivants dans un l'environnement pour déterminer leur influence sur les organismes. Plusieurs outils aident les écologistes à mesurer les facteurs abiotiques, y compris les thermomètres, altimètres, pH-mètres et de nombreux autres appareils.
    Mesure de la température

    La température de l'air, de l'eau et du sol affecte la survie des organismes, qu'ils soient végétaux ou animaux . Le métabolisme d'un organisme dépend de certains paramètres de température. Les espèces animales poïkilothermiques, c'est-à-dire qui utilisent un comportement pour réguler la température corporelle, se révèlent particulièrement sensibles aux conditions de température. La température de l'eau affecte les taux de photosynthèse dans les plantes, et des températures de l'eau plus basses indiquent généralement une augmentation de l'oxygène dissous. Les plages de températures dans le temps offrent également des informations utiles. Pour mesurer la température, les écologistes utilisent des thermomètres numériques en verre traditionnels ou moins cassants. Des sondes à distance appelées thermistances peuvent être utilisées pour mesurer la température de l'eau.
    Déterminer l'intensité lumineuse

    Les luxmètres sont utilisés pour mesurer l'intensité lumineuse. Une gamme de conditions lumineuses peut exister dans différentes zones, densité de végétation et dans des conditions météorologiques variables, affectant la croissance des plantes et la photosynthèse.
    Mesure du pH

    Les écologistes doivent mesurer le pH du sol ou de l'eau dans un environnement pour voir quel niveau les organismes peuvent tolérer. Dans l'eau, le pH varie selon le type d'environnement, qu'il s'agisse d'une rivière, d'un lac ou d'un étang; son substrat minéral; et quels types de plantes vivent dans ou autour de lui. Le ruissellement de la pollution industrielle entraîne une baisse du pH et donc une plus grande acidité, ce qui affecte la survie des organismes. Des tests chimiques de pH peuvent être effectués sur le terrain si nécessaire; cependant, en laboratoire, les pH-mètres numériques s'avèrent inestimables.
    Utilisation d'un clinomètre

    La pente d'une zone affecte les organismes qui y vivent en créant des microclimats. Les écologistes utilisent des clinomètres dans le profilage des pentes pour mesurer l'angle et la distance de la pente.
    Anémomètre pour la vitesse du vent

    Les écologistes utilisent des anémomètres pour mesurer la vitesse du vent. La vitesse du vent fournit une autre variable pour les conditions météorologiques.
    Altimètre pour l'élévation

    L'altitude influence l'endroit où vit un organisme et affecte la température. Les écologistes utilisent des altimètres portables pour mesurer l'élévation des environnements d'intérêt.
    Mesure de la surface

    Les écologistes utilisent des planimètres pour mesurer la planimétrie polaire, qui à son tour détermine la surface d'un site.
    Global Positioning System Unité (GPS)

    Les écologistes utilisent le système de positionnement mondial ou les unités GPS pour déterminer les coordonnées des sites d'intérêt. Certaines unités GPS offrent des mesures d'élévation et de surface.
    Outils de mesure de la turbidité

    Les scientifiques déterminent la turbidité ou la nébulosité de l'eau pour voir la quantité de lumière qui peut la traverser. De nombreuses substances affectent la turbidité, notamment la boue, le sable, l'érosion, le ruissellement et d'autres précipités. L'eau trouble réduit la quantité de lumière qui peut atteindre les organismes vivant dans l'eau, ralentit la photosynthèse et réduit l'oxygène disponible pour les animaux. La turbidité entraîne également une croissance bactérienne et peut être un facteur de potabilité. Les écologistes peuvent utiliser des turbidimètres à bougie Jackson, des disques Secchi ou des tubes de turbidité pour mesurer la turbidité. Les tubes de turbidité relient la visibilité et la turbidité, sont portables et peu coûteux à fabriquer.
    Appareil sonar portable

    Pour enregistrer les profondeurs le long des transects des lacs, les écologistes utilisent des appareils sonar portables. Ces appareils fonctionnent également bien pour mesurer la bathymétrie et la profondeur maximale dans des plans d'eau peu profonds.
    Enregistreur de niveau d'eau

    Un enregistreur de niveau d'eau est un outil alimenté par batterie qui offre une mesure continue du niveau d'eau. Il combine un transducteur de pression et un enregistreur de données.
    Fours et brûleurs Bunsen

    Les écologistes déterminent la teneur en eau du sol en mesurant des échantillons de sol frais, puis en les séchant dans un four. Trouver la différence entre le poids du sol frais et celui du sol sec donne la teneur en humidité du sol. Les fours à haute température ou les brûleurs Bunsen s'avèrent utiles pour brûler la teneur en humus des échantillons de sol.
    Utilisation d'un microscope

    Les microscopes permettent aux écologistes d'étudier des échantillons de sol. Les microscopes peuvent révéler la texture du sol (comme le limon, le sable ou l'argile), la couleur et le nombre de roches qu'un échantillon contient.
    Sonde numérique

    Pour mesurer l'oxygène dissous dans l'eau, les écologistes utilisent des sondes numériques. Ceux-ci aident à déterminer la qualité de l'eau et la disponibilité en oxygène pour les organismes vivant dans l'eau. Un oxygène dissous plus élevé se traduit par une meilleure qualité de l'eau.
    Enregistreur de données

    Les enregistreurs de données offrent aux écologistes une large capacité à combiner des outils pour mesurer les facteurs abiotiques. Les enregistreurs de données peuvent être laissés sur le terrain pendant de longues périodes, sur le site d'organismes d'intérêt, enregistrant des données. Alors que de nombreux enregistreurs de données commerciaux peuvent être coûteux et bien visibles, les petits enregistreurs de données peuvent utiliser des cartes de circuits imprimés et des cartes mémoire personnalisées. Ceux-ci peuvent être programmés pour de nombreuses fonctions et paramètres environnementaux différents.

    © Science http://fr.scienceaq.com