• Home
  • Chimie
  • Astronomie
  • Énergie
  • La nature
  • Biologie
  • Physique
  • Électronique
  •  science >> Science >  >> La nature
    Pleut-il dans un désert?

    Les déserts sont des régions du monde où une combinaison de conditions se traduit par un biome extrêmement sec et aride. Une rareté des précipitations peut aider à définir fondamentalement ce biome et poser un sérieux défi aux êtres vivants, mais les déserts reçoivent
    une certaine mesure des précipitations - même si des précipitations mesurables ne viennent parfois que toutes les quelques années, comme dans les cas les plus extrêmes déserts.
    Désert Géographie

    Les faibles quantités de précipitations que connaissent les déserts proviennent d'une combinaison du climat et de la géographie. La plupart des déserts se produisent entre 15 et 35 degrés de latitude, dans une zone où l'air circulant hors de la zone équatoriale descend, se réchauffe et absorbe l'humidité de la terre en dessous. De nombreux déserts existent également dans les ombres pluvieuses, où une chaîne de montagnes élevée vers le côté du vent extrait l'humidité des systèmes météorologiques avant qu'ils n'atteignent le côté sous le vent. Il en résulte un biome où l'eau a tendance à s'évaporer plus rapidement que la pluie ne peut la remplacer, ce qui crée un environnement extrêmement sec. La faible humidité de l'air réduit sa capacité à modérer les températures, entraînant des journées extrêmement chaudes suivies de nuits froides.
    Pluie dans les déserts

    Bien qu'il existe de nombreuses définitions différentes de ce qui constitue un désert, toutes impliquent de faibles ", 3, [[Le United States Geological Survey classe les déserts à deux niveaux: les terres arides recevant moins de 10 pouces de précipitations chaque année, et les terres extrêmement arides sans précipitations du tout pendant des périodes de plus de 12 mois. Les déserts les plus secs du monde sont le désert du Sahara intérieur en Afrique du Nord et le désert d'Atacama au Chili, tous deux recevant environ 0,6 pouce de pluie au cours d'une année moyenne. Dans de nombreux cas, les précipitations dans les déserts se produisent sous forme de tempêtes torrentielles, quoique brèves.
    Effets des pluies désertiques

    Lorsque des précipitations se produisent dans le désert, elles peuvent entraîner des changements surprenants dans les conditions locales. Les tempêtes torrentielles peuvent inonder les lits des rivières asséchées et les oueds, provoquant des crues soudaines dans des zones qui n'ont peut-être pas vu d'humidité depuis des mois. Le sol est si sec et poreux, cependant, qu'il absorbera l'eau très rapidement une fois l'averse terminée. Dans de nombreux cas, la seule trace de ces événements de précipitations dans le désert est une reprise de l'activité animale et des insectes, ainsi qu'une réponse rapide de la flore locale, qui commence rapidement à produire des graines et des fleurs. Celles-ci, à leur tour, alimentent les réponses de nombreux animaux adaptés au désert.
    Déserts froids

    Tous les déserts ne sont pas des environnements chauds et pâtissiers. Les déserts dits froids connaissent une faible humidité et des précipitations comme les déserts traditionnels, mais leur emplacement géographique signifie que les températures sont beaucoup plus basses. Les exemples incluent le désert de Gobi en Asie centrale et le désert du Grand Bassin de l'ouest des États-Unis, où une grande partie des précipitations annuelles du désert ne tombe pas sous forme de pluie mais sous forme de neige. Malgré la neige et la glace persistantes, une grande partie de l'Arctique et de l'Antarctique se qualifie de désert en raison de faibles précipitations; bien que ces régions soient certainement froides, elles sont suffisamment distinctes pour être classées séparément comme des «déserts polaires».

    © Science http://fr.scienceaq.com