• Home
  • Chimie
  • Astronomie
  • Énergie
  • La nature
  • Biologie
  • Physique
  • Électronique
  •  science >> Science >  >> La nature
    Animaux et plantes du plateau des Appalaches

    Les montagnes des Appalaches de l'est de l'Amérique du Nord sont divisées en plusieurs provinces différentes par caractère géologique. Parmi celles-ci se trouve la province du plateau des Appalaches, qui, comme les autres sections de cette ancienne ceinture de montagne, contient une biodiversité importante.
    Description

    Les montagnes des Appalaches plus larges, l'un des plus anciens soulèvements du monde, dominent une grande partie de la l'est des États-Unis et une partie du sud-est du Canada. Le plateau des Appalaches est le plus à l'ouest des provinces des Appalaches et s'étend spécifiquement de New York vers le sud-ouest jusqu'au nord de l'Alabama. La province de la vallée et de la crête la borde à son bord oriental.

    Le plateau, défini principalement par des roches sédimentaires paléozoïques, contient à la fois des hautes terres ondulantes et des zones érodées de relief important, telles que Catskill, Pocono, Allegheny et Cumberland. montagnes. Les altitudes varient généralement de 1 000 à 4 500 pieds, l'escarpe orientale étant la partie la plus élevée.
    Végétation

    Le large gradient d'altitude des Appalaches et leur orientation nord-sud étendue signifient qu'ils contiennent une diversité surprenante de communautés végétales. Les forêts d'épinettes et de sapins masquant les sommets et les crêtes les plus élevés du plateau des Appalaches ont beaucoup en commun avec les forêts boréales du nord du Canada et contrastent fortement avec les riches forêts de criques le long des bassins de drainage inférieurs, luxuriantes de rhododendrons, de lauriers des montagnes et de tulipiers.

    Entre ces deux extrêmes écologiques se trouvent d'autres zones de végétation: feuillus nordiques, chêne-caryer, hêtre-érable, pinède et forêts fluviales nordiques, comme John C. Kricher et Gordon Morrison les définissent dans leur "Champ" Guide to Eastern Forests "(1998). Le développement de ces agrégations de végétation, ainsi que de micro-habitats plus restreints tels que les crevasses des talus, dépend de facteurs environnementaux tels que l'altitude, la pente, l'aspect et l'humidité.
    Mammifères

    Les plus grands mammifères du Le plateau des Appalaches est constitué d'ours noirs et de cerfs de Virginie, qui sont tous deux assez répandus et communs. Le premier, limité à l'Amérique du Nord, est aujourd'hui la plus grande espèce d'ours qui subsiste dans le monde. Les ours noirs mâles exceptionnels peuvent faire pencher la balance à plus de 800 livres, mais plus généralement les adultes pèsent entre 150 et 450 livres. Comme la plupart de leurs parents, les ours noirs sont dévoués à l'omnivore: ils se régalent de glands et autres noix de mât, brisent les grumes tombées pour avaler les fourmis et les vers blancs, grignotent les baies et les forbs, et, à l'occasion, se nourrissent de faons et de porcs sauvages. Le cerf de Virginie préfère les forêts basses et les prairies et rejoint les ours lors de la récolte du mât.

    Les autres mammifères comprennent les renards roux et gris, les lynx roux, les pêcheurs, les ratons laveurs, les opossums, les cottontails et les chauves-souris séminoles.
    Oiseaux

    Les forêts d'altitude supérieure des plateaux des Appalaches apportent des espèces d'oiseaux plus associées aux latitudes nordiques au sud des États-Unis, comme le tétras à collerette et les corbeaux communs. La diversité des habitats disponibles le long du gradient de pente des Appalaches se traduit par une diversité aviaire importante. Les parulines flottent dans la broussaille, les dindes sauvages traquent à travers les ombres des bois, les faucons à épaulettes rouges sentinelles dans la canopée et de grands pics pilés voyants crient sauvagement entre les épisodes de martèlement du tronc.
    Reptiles et amphibiens

    L'ensemble des Appalaches contient la plus grande diversité de salamandres d'Amérique du Nord; quelque 27 espèces habitent les Appalaches du Sud, où cette variété atteint son zénith. L'un des amphibiens les plus frappants du plateau des Appalaches est la plus grande salamandre du continent, la hellbender. Ce géant relatif, qui peut dépasser deux pieds de longueur, favorise les cours d'eau à débit rapide.

    Les reptiles vont des tortues musquées communes et des lézards de clôture à une variété de serpents, y compris des serpents à sonnettes en bois venimeux, des Copperheads et des Cottonmouths.

    © Science http://fr.scienceaq.com